Bookstore

Poésies Philosophiques

1871123 x 187 mm

FIRST EDITION.
INSCRIBED AND SIGNED.

1 500 

1 in stock

Description

RARE FIRST EDITION de ce recueil poétique, tirée à 100 exemplaires. Les Poésies philosophiques reparaîtront chez Alphonse Lemerre en 1874, accompagnées des Premières Poésies.

Lorsque la jeune Louise Ackermann, née Choquet, commence à composer des vers, elle suscite l'inquiétude de sa mère : attachée aux conventions traditionnelles et mondaines, Madame Choquet contacte une cousine, qui lui suggère au contraire d'encourager les talents de sa fille. Entrée en pension, Louise Choquet est remarquée par son professeur de littérature, qui fait lire ses vers à Victor Hugo.
Lors d'un séjour en Allemagne, elle rencontre le linguiste Paul Ackermann, qu'elle épouse en 1843. Elle lui cache cependant ses "explorations poétiques". La phtisie l'emporte au bout de deux ans de mariage ; Louise Ackermann, endeuillée, se retire près de Nice et  se consacre un temps aux travaux agricoles. Dans sa retraite, elle reprend peu à peu la plume. En 1855 paraissent ses Tales, adaptations de récits orientaux auxquels Ackermann mêle quelques éléments autobiographiques.

The Tales passent inaperçus, mais ses Poésies Philosophiques, parues pour la première fois en 1871, créent  le scandale : on reproche à la poétesse de s'être introduite dans un milieu d'hommes, on critique son apparence aussi bien que son âge et l'on s'inquiète de son athéisme. Mais cette publication ne lui attirera pas que des détracteurs : Barbey d'Aurevilly, notamment, saluera la beauté de ces poésies "impies, athées, – résolument athées, navrante, navrées et superbes", "les plus belles horreurs littéraires qu’on ait écrites depuis les Fleurs du mal de Baudelaire. Et même c'est plus beau, car dans le mal, – le mal absolu, – c’est plus pur. » Tolstoï, même, aurait compté parmi ses admirateurs.

SIGNED AUTOGRAPH CONSIGNMENT au titre

A monsieur Petit d'Ormoy
Témoignage d'amitié
L. Ackermann

Il s'agit vraisemblablement d'Alexandre Petit d'Ormoy (Metz : 1811 - Nice : 1881), ancien élève de l'Ecole Polytechnique dont les sujets de recherche se portèrent notamment sur le magnétisme. Vice président de la société de Mesmérisme, il s'efforça de mettre au point une technique dite "chirognomonique", permettant de "reconnaître par l'inspection des mains les facultés, le caractère, les penchants, les aptitudes des personnes." (Congrès Scientifique de France, 32e session, séance du 9 août 1865). À sa mort, Petit d'Ormoy légua sa fortune à l'Académie des sciences, chargée de l'employer à l'attribution d'un prix "Petit d'Ormoy" en mathématiques, physique, astronomie et sciences naturelles.

 

Nice,Caisson et Mignon,1871.In-12, Bound,123 x 187 mm,55 pp. .

Demi-chagrin vert à coins, dos lisse orné de roulettes et fleurons à l’or, titre doré, tête dorée. Fer doré sur le plat supérieur représentant un profil de Minerve (provenance non-identifiée). Premier plat de couverture conservé. Un coin frotté, cuir légèrement blanchi.

Bio

Louise Ackermann

Louis-Victorine Choquet

(Paris: 30 November 1813 - Nice: 2 August 1890)

 

See The Works