Librairie

Tapuscrit intitulé : Paul Éluard

210 x 270 mm

130 

Vendu

Description

Tapuscrit intitulé Paul Éluard, 10 pages in-4 (210 x 270 mm), en feuilles, quelques corrections et ajouts autographes.

Le texte présente le poète   plusieurs de ses poèmes : Je ne suis pas seul, Medieuses, Couvre-feu, Les armes de la douleur, L'Aube dissout les monstres, En plein mois d'Août :

"A travers le blême avant guerre, à travers la guerre grise d'avant 1940, la poésie de Paul Éluard gardait son accent de rebellion de détresse et d'amour. Dans la grissaille de 1939 à quoi se raccrocher si non à la révolte, vers qui se trouver pour échapper à sa solitude sinon vers la femme et l'amour […]"

"L'amour de la femme, la liberté de l'amour, l'amour dans la splendeur. Éluard chante comme nul autre ne l'a chanté. Ses Médieuses surgissent la nuit du désir habillés de la fraicheur de l'aube. Femme délicieuse, créées par l'amour et dont la vie constitue le témoin de leur liberté […]"

"Vie de l'amour jamais las qu'en reste-t-il après mai 1940 ? Une autre réalité vient de surgir, terriblement oppressante, terriblement présente : celle de la défaite et de l'occupation militaire. Au poète de se reprendre et d'opposer à la réalité inhumaine issue des évènements celle de leur espoir et de leur révolte […]"

"Paul Éluard avait déjà sa beauté, la guerre lui a permis de saluer sa justice."

Ce texte, non publié, fut vraisemblablement écrit pour un émission radiophonique.

1946. in-4 , En feuilles,210 x 270 mm,10 pages.

Fragile papier fin, quelques plis, et piqûres.

Bio

Alain Trutat

(Paris : 1922 à – 21 août 2006 à Paris)

Homme de radio, co-fondateur et directeur de France culture, Alain Trutat découvre la passion du livre grâce à Paul Eluard. Les deux hommes sont voisins, ils habitent à quelques encablures l’un de l’autre sur la butte Montmartre. Dans années 1950, le poète vient de perdre son épouse Nush, et son amitié avec Alain Trutat et sa femme Jacqueline l’aidera à traverser cette période difficile. Eluard dédiera d’ailleurs au couple Trutat Le temps déborde, l’ouvrage écrit en mémoire de sa femme disparue.