Librairie

Promo !

Mes Prisons

1893118 x 188 mm

ÉDITION ORIGINALE.
ENVOI AUTOGRAPHE signé à Philippe Zilcken.

1 600 

Vendu

Description

ÉDITION ORIGINALE.

ENVOI AUTOGRAPHE signé :

" à Philippe Zilcken bien affectueusement; Paul Verlaine".

Paul Verlaine et Phillipe Zilcken :
En octobre 1892, le Peintre, aquafortiste, lithographe et écrivain d'art Philippe Zilcken écrivit à Verlaine pour l'inviter à donner des conférences sur la Poésie française. Verlaine se rendit à La Haye, du 2 au 13 Novembre 1892 et logea chez Philippe Zilcken. "Verlaine arriva chez nous par un commencement de Novembre sombre et pluvieux, aux feuilles rouge et or, qui lui plaisait infiniment, d’autant plus que, de chez moi, il avait une vue superbe sur le « vieux parc solitaire et glacé » de la Maison du Bois. Des compatriotes habitant Paris m’avaient écrit « prends garde », « pense à ce que tu fais », et mille autres avertissements analogues, basés sur la réputation de bohême incorrigible que s’était faite Verlaine. […] Lorsqu’il eut passé seulement une journée chez nous il avait conquis toute la maisonnée, depuis mes parents jusqu’à ma petite fille, alors âgée d’un an et demi, quoiqu’il ait dit quelque part « bien que je sois assez froid d’ordinaire avec les enfants ». Un jour il montra toute l’exquise délicatesse qui était en lui : prenant ma femme à part, il lui dit : « on a raconté tant de choses sur mon compte que je ne veux pas que vous ignoriez qui vous avez accueilli sous votre toit ». […] Et alors il lui confessa toute sa vie, du moins tout ce qui devait contribuer à la faire admettre. Lorsqu’il nous quitta, il laissa un vide qui ne se combla que lentement." (Philippe Zilcken, Souvenirs, Floury, Paris, 1900).

Les conférences connurent un grands succès, rapportant neuf cent francs au poète, ainsi que la commande d'un volume sur son voyage pour la somme de mille francs, par Mr Blok, libraire à La Haye. Les deux hommes entamèrent une correspondance, d'une trentaine de lettres autour de la rédaction du paiement du l'ouvrage racontant le séjour de Verlaine. Elle fut après la mort de Verlaine, en 1897 sous le titre : "Correspondance et documents inédits relatifs à son livre Quinze jours en Hollande avec une lettre de Stéphane Mallarmé . Co-édité à La Haye pr Blok et à Paris par Vanier, l'éditeur historique du poète, Quinze jour en Hollande paru en 1893, orné d'un portrait de l'auteur par Philippe Zilcken. Toute la famille Zilken occupe une place importante dans l'ouvrage et particulièrement Philippe Zilcken qui accompagne le poète durant tout son séjour. Verlaine y intègre le sonnet écrit pour la petit René Zilcken. En janvier 1896, à la mort de Verlaine, Zilcken rendit hommage au poète dans un article du De Amsterdammer Weekblad voor Nederland, Verlaine in Holland.

BELLE PROVENANCE.

Paris,Vanier,1893. Relié,118 x 188 mm,81 pp.

Reliure à la Bradel plein papier décoré, pièce de titre, titre doré, couverture et dos conservé (Goy-Vilaine).

Bio

Paul Verlaine

(né à Metz en Moselle le 30 mars 1844 et mort à Paris le 8 janvier 1896)