Librairie

La Poussière de Soleils

1927150x190

ÉDITION ORIGINALE.
UN DES EX.SUR JAPON, seul tirage en grand papier.
Envoi autographe signé.

1 300 

1 en stock

Description

ÉDITION ORIGINALE.
UN DES EXEMPLAIRES SUR JAPON, seul tirage en grand papier.

Envoi autographe signé reprenant un passage de la page 236 :

"Et de ces millions de Soleils,
nous voyons d’ici l’ensemble sous la forme d’un nuage de poussière !...
Très respectueusement écrit pour Madame de Lipovatz.
Raymond Roussel"

Le 2 février 1926, La Poussière de Soleils est jouée pour la première fois au Théâtre Saint-Martin. Succession de tableaux très courts, la pièce est techniquement difficile
à mettre en scène. Mais l’exigence de Roussel est telle qu’il a promis aux machinistes, lors de la générale, une récompense supplémentaire pour chaque seconde qu’ils gagneraient par rapport aux délais fixés pour le changement de décors. Malgré cette exigence, la pièce est très mal accueillie par l’ensemble de la critique :  "Les courtes péripéties sont découpées à la manière des images d’Épinal. Le rideau se baisse alors que les scènes ne sont pas achevées, et ne se relève qu’après émission par l’orchestre de fausses notes mélangées de bruits divers" (Jean Prudhomme, Le Matin, 5 février 1926). Cet échec entraînera un abandon définitif de Roussel pour l’écriture théâtrale et la somme considérable engagée pour la mise en scène sera à l’origine de sa faillite.

Hélène de Lipovatz, fille du général de Lipovatz, est l’épouse du prince Serge Yourievitch, sculpteur Russe ami de Rodin, qui connut une exposition personnelle à New York en 1931. Il était aussi chercheur et il annonça en 1929 avoir découvert que le mouvement rythmé de l’œil humain était autonome !

Paris,Alphonse Lemerre,1927.In-12, Broché,150x190,(4) 237 (2) pp.

Grandes marges. Trace de colle sur le premier plat de couverture masquant une partie du texte.

Bio

Raymond Roussel

(Paris: Palerme, Italie :