Librairie

Feu M. Le Duc

1942120 x 190 mm

ÉDITION ORIGINALE
ENVOI AUTOGRAPHE SIGNÉ
enluminé de 5 dessins originaux
exécutés par Philippe Hosiasson

 

450 

1 en stock

Description

ÉDITION ORIGINALE.
Exemplaire du service de presse après 196 ex. en grand-papiers.
L'ouvrage regroupe deux courts textes, Feu M. Le Duc et Bug O'Shea.

ENVOI AUTOGRAPHE SIGNÉ :

"à André et à Dada
leur ami
Paul Morand

Le volume est enluminé de 5 dessins originaux dont deux à pleine page (encre de Chine et gouache) exécutés par Philippe Hosiasson en 1942 (note manuscrite datée sous le colophon).

Peintre français d'origine d'origine ukrainienne, parent de Boris Pasternak, Philippe Hosiasson (1898-1978) étudie à Odessa et publie un texte en russe sur le Greco. En 1919, il quitte Odessa, sous occupation Allemande et Française,  pour Rome où il se lie avec André Derain, puis Berlin en 1922 où il devient décorateur pour les ballets russes de Boris Romanov. Il s'installe à Paris en dans l’entre-deux guerres et obtient la nationalité française en 1928 et devient membre de "l'École de Paris". Il tente de rejoindre les États-Unis pendant la seconde Guerre Mondiale mais est contraint de se réfugier dans un chalet au sud de Barcelonnette. Il expose en 1946 au Salon des Surindépendants aux cotés de Viera da Silva, Matta, Riopelle, Mathieu et Soulages.
Jean Cassou lui confie la rédaction de l'introduction  de son ouvrage sur Le pillage par les Allemands des oeuvres d'art et bibliothèques appartenant aux juifs français que Philippe Hosiasson signe, sous le pseudonyme de Jacques Sabile, La doctrine esthétique du national socialisme et l’organisation des Beaux-Arts sous le troisième Reich.  Il obtient un place un poste au Centre de Documentation Juive Contemporaine, travail qui influencera profondément ses premières oeuvres abstraites.
Michel Tapie devient l'un de ses fervents défenseurs après sa participation au Salon de Mai 1954, et lui permet de d'exposer à la Galerie du Haut du Pavé puis à la Galerie Sadler. Influencé par Clifford Still et proche de Helen Frankethaler, Hosiasson expose régulièrement à la Galerie Kootz jusqu'en 1960 et intègre, avec l'aide de Sam Francis, la Galerie Karl Flinker en 1961.

Les dédicataires, André et Dada, sont probablement André et Nadia Rodocanachi, bibliophiles proche de l'auteur dont la bibliothèque comportait plusieurs ouvrages enluminés par Philippe Hosiasson, notamment un bel exemplaire de L'annonce faite à Marie relié par Pierre-Lucien Martin vendu en 2009 lors de la dispersion de la bibliothèque de Pierre-Louis Natural.

Exemplaire bien relié. 

 

Genève - Paris,Éditions du Milieu du Monde,1942.In-12, Relié,120 x 190 mm,251 pp + table .

Reliure moderne. Demi-chagrin vert à coins. Dos à nerfs, titre et tranche dorés. Couverture conservée

Bio

Paul Morand

Paul Morand  (Paris, 13 mars 1888 –  23 juillet 1976)