Librairie

L’art

1911

EDITION ORIGINALE.
ENVOI ET LETTRE AUTOGRAPHES SIGNÉS à femme Rose Beuret.

Description

EDITION ORIGINALE. 

ENVOI AUTOGRAPHE SIGNÉ à femme Rose Beuret :

" A ma chère femme et amie
Auguste Rodin"

est monté sur onglet une lettre autographe signée à la même :

"Ma chère Rose
pour notaire j'ai 8 jours passés à Paris.
Profite en pour te sauver un peu.
Je serai content si tu le fait va voir ta cousine,
fais quelques promenades.
Ton Auguste"

Rose Beuret, compagne de toute la vie de Rodin.

fille aînée d'une famille de vignerons champenois n'a aucune instruction, sachant lire mais à peine écrire. Elle gagne un peu d'argent chez Mme Paul, pour qui elle confectionne des fleurs artificielles et des plumes de chapeaux. Le matin, elle pose pour les artistes

Simple blanchisseuse originaire de Champagne, elle rencontra Rodin lorsque celui-ci travaillait au fronton du théâtre des Gobelins, en 1864, à Paris. Elle donna naissance à un fils, Auguste, lui servit de modèle (Mignon, Bellone, L’Alsacienne), et à l’occasion, de garçon d’atelier, prenant soin des terres et des plâtres durant les absences du sculpteur. Au fil du temps et de la carrière de Rodin, un écart se creusa entre eux alors qu’ils ne partageaient plus que la simplicité rudimentaire d’une vie conjugale, sur laquelle Rose veillait.

Quand elle rencontre Rodin en 1864, cette fille aînée d'une famille de vignerons champenois n'a aucune instruction, sachant lire mais à peine écrire. Elle gagne un peu d'argent chez Mme Paul, pour qui elle confectionne des fleurs artificielles et des plumes de chapeaux. Le matin, elle pose pour les artistes. Lui, le fils de garçon de bureau à la préfecture de police, n'a qu'une obsession : la sculpture. Jusqu'alors, il n'avait employé que «Bibi», un pauvre homme au visage meurtri qui balaie son atelier pour quelques sous. Il en résultera son premier chef-d'oeuvre, «L'homme au nez cassé», qui ne cassera pas des briques au Salon de Paris en 1875. L'irruption de Rose dans sa vie est une chance, Auguste n'a pas les moyens de se payer des modèles professionnels. «Elle s'est attachée à moi comme une bête», confiera-t-il plus tard. Son minois de petit chat lui inspire la jolie « Jeune femme au chapeau fleuri » (1864). Elle lui donne un fils, Auguste. Rodin ne le reconnaîtra jamais. Rose, c'est d'abord la compagne de galère.

«Elle s'est attachée à moi comme une bête», confiera-t-il plus tard. Son minois de petit chat lui inspire la jolie « Jeune femme au chapeau fleuri » (1864).

«J'abattais mes quatorze heures quotidiennes et je ne me reposais que le dimanche, note le sculpteur. Alors ma femme et moi allions dans quelque guinguette prendre un gros repas, à 3 francs pour nous deux, qui était notre récompense pour la semaine.»

n 1871, Carrier-Belleuse, le sculpteur à la mode, emmène Rodin en Belgique. A Rose de veiller sur l'atelier et de couver les ébauches: «Soigne bien mes cires, lui écrit-il. Quand tu mouilleras ma figure, ne la mouille pas trop pour que les jambes ne soient pas trop molles. Je suis content que tu soignes mes plâtres et mes terres.»

Auguste Rodin se décide à épouser Rose Beuret, le 29 janvier 1917. Il a 77 ans; elle, 73. Union touchante de deux vieillards. Sur une photo prise dans leur jardin, Rose a le regard perdu et des airs de vieille paysanne transie dans son châle noir. Elle s'éteint des suites d'une pneumonie deux semaines après leur mariage. A petits pas d'infirme, Auguste va la contempler sur son lit de mort : « Elle est belle comme une statue.»

Triste et silencieux, affaibli, le virtuose ne travaille plus. Il décède le 17 novembre 1917, reclus dans sa villa des Brillants. Englué dans la guerre, le gouvernement exclut la possibilité de funérailles nationales. Auguste et Rose reposent côte à côte à Meudon, dans une tombe scellée d'un immense «Penseur». Inséparables à jamais.

 

Paris ,Grasset,1911.In-8, Broché,318 pp.

Quelques piqûres en début d’ouvrage.

Bio

Paul Gsell

Meudon – Hauts-de-Seine :  24 janvier 1870  ; Saint-Rémy-lès-Chevreuse – Yvelines : 19 avril 1947.

Bio

Auguste Rodin

René François Auguste Rodin

(Paris : 12 novembre 1840 ; Meudon : 17 novembre 1917)