Librairie

" À Monsieur Ch. Asselineau à l'écrivain et au bibliophile "

Sainètes de Ramon de la Cruz

1865120 x 190 mm

ÉDITION ORIGINALE FRANÇAISE.
UN DES QUELQUES EXEMPLAIRES SUR CHINE.
ENVOI AUTOGRAPHE SIGNÉ à Charles Asselineau.

450 

1 en stock

Description

ÉDITION ORIGINALE FRANÇAISE sans grand papier annoncé.

UN DES QUELQUES EXEMPLAIRES SUR CHINE.

ENVOI AUTOGRAPHE SIGNÉ :

"À Monsieur Ch. Asselineau
à l'écrivain et au bibliophile
Ant. de Latour"

Célèbre écrivain madrilène, auteur prolifique de plus de 540 œuvres, Ramon de Cruzest surtout l'inventeur de la forme des sainètes (farces) destinées à être jouées à la finou à l'entracte de pièces plus longues. Il en écrira plus de 300 dépeignant le Madrid de son temps avec une grande vivacité dans les dialogues, il développe une satire de la classe moyenne en parodiant les tragédies.

Charles Asselineau (1820-1874), fidèle ami de Charles Baudelaire et critique d'art, proche de Nadar, était aussi un fin bibliographe et un bibliophile érudit : "Asselineau aimait les livres. Il les aimait en homme de lettres, pour le fond, et en bibliophile pour la forme. Le moindre opuscule, bien imprimé sur papier de choix, était pour lui un objet d'admiration." Léon Techner, Bulletin du Bibliophile, 1874.

RARE

Paris,Michel Levy,1865.In-12, Relié,120 x 190 mm,364 pp.

Reliure de l’époque à la Bradel, demi-maroquin vert, dos lisse, titre doré. Couverture non conservée.

Bio

Ramón de la Cruz

Ramón de la Cruz Cano y Olmedilla

(Madrid : 28 mars 1731 – 5 mars 1794)

 

Antoine de Latour

(Saint-Yrieix : 30 août 1808 ; Sceaux : 27 août 1881)

Fils de l’éditeur et bibliophile Jean-Baptiste Tenant de Latour (1779-1862), Antoine Tenant de Latour devient, après des études à l’École Normale (1826), précepteur du duc de Montpensier (1832) puis son premier secrétaire en 1843.

Homme de lettres et poète, il publie abondamment. Amoureux de l’Espagne et de sa littérature, il fit connaître de nombreux auteurs espagnols par ses essais et traductions de Calderón de la Barca, Fernán Caballero, Juan de Mariana, Juan Díaz de Solís, Juan Eugenio Hartzenbusch, Ramón de la Cruz.

Il est reçu le 9 mai 1858 à la Real Academia de Buenas Letras de Séville.