Librairie

Reliure de l'époque à la Cathédrale

Les Consolations

1830100 x 147 mm

ÉDITION ORIGINALE parut sans nom d’auteur.

Demandez plus d'informations

650 

1 en stock

Description

ÉDITION ORIGINALE parue sans nom d’auteur.

Deuxième recueil de poésies, après la Vie, poésies et pensées de Joseph Delorme, Les Consolations, dédiées à Victor Hugo, montrent un Sainte-Beuve rejoignant la religion: par le sentier de l’art et de la poésie, de l’amitié et de l’amour [...].
Toutes ces poésies témoignent du sentiment que l’auteur nourrissait déjà à l’égard de Mme Hugo, qui le recevait, seule, chaque après-midi. Soumis au charme de ce visage qu’il vénère encore de loin, il semble au poète qu’il faille porter devant Dieu cette amitié même, qu’il faille simplement et innocemment aimer, et cesser, pour un instant au moins, d’être ce rêveur inquiet. Mais la religion ne jaillit pas aussi facilement du cœur et surtout d’un cœur malade de volupté. Les textes religieux mis en épigraphes à chaque poésie (extraits, le plus souvent, de Saint-Augustin et de l’Imitation), disent assez clairement comment Sainte-Beuve cherche à fortifier en lui le sentiment religieux. Les Consolations reflètent ce compromis entre l’amour et la religion que connut alors la vie de Sainte-Beuve, compromis qui ne pouvait durer et qui lui valut six mois de bonheur. Avec le Livre d’Amour et les Pensées d’Août publiées en 1837, on assistera au déclin du poète." (Dictionnaire des œuvres)

BEL EXEMPLAIRE SANS ROUSSEURS, EN RELIURE DE L’ÉPOQUE A LA CATHÉDRALE habillage luxueux et plus que rare pour ce recueil le plus souvent sobrement relié.

Paris,Levasseur,Urbain Canel,1830.In-12, Relié,100 x 147 mm,237 pp.

Reliure de l’époque, plein veau violine à la cathédrale, dos lisse orné de filets et fleurons à froid, décor à froid sur les plats, encadrement à froid et filets dorés toutes tranches dorées.

Bio

Charles-Augustin Sainte-Beuve

(né le 23 décembre 1804 à Boulogne-sur-Mer et mort le 13 octobre 1869 à Paris)