Librairie

à ma chère Cosette

Antigone – Benvenuto Cellini

1893146 x 224 mm , 160 x 245 mm

Ensemble de deux ouvrages avec envois autographes signés à « Cosette »

Demandez plus d'informations

380 

1 en stock

Description

Ensemble de deux ouvrages avec envois autographes signés à "Cosette"

· Antigone
Représenté pour la première fois au Théâtre Français le 21 Novembre 1893.

ÉDITION ORIGINALE.
ENVOI AUTOGRAPHE SIGNÉ de Paul Meurice contre signé par Auguste Vacquerie :

"à Cosette
ses amis
Paul Meurice
Auguste Vacquerie"

· Benvenuto Cellini

Premier volume du théâtre de Paul Meurice, reprend la toute première pièce de l'auteur jouée pour la première fois, à Paris, sur le Théâtre de la Porte-Saint-Martin, le 1er avril 1852 sur une musique d’Adolphe De Groot.

ENVOI AUTOGRAPHE SIGNÉ de Paul Meurice :

"à ma chère Cosette
Paul Meurice"

Les deux ouvrages portent l'exlibris manuscrit de Cécile Daubray: "Mlle Daubray, rue du Temple n°38" et furent reliés en pleine percaline au motifs floraux par Pierson.

Cécile Daubray, Paul Meurice et Auguste Vacquerie : les amis de Victor Hugo

Jeunes poètes admirateurs de Victor Hugo et condisciples au collège Charlemagne (Paris 4ème), Paul Meurice et Auguste Vacquerie âgés de 18 ans, rencontrèrent l'auteur des Misérables en 1836. Les trois hommes nouèrent une intime proximité.
Charles Vacquerie, frère d'Auguste, épousa au printemps 1843, Léopoldine Hugo, fille du poète. Cette union connut une fin tragique lorsque quelques semaines plus tard, le 4 septembre 1843, ils se noyèrent ensemble dans un accident de barque.
En 1848, Hugo fonde le Journal L'Évènement et offre à Paul Meurice le poste de rédacteur en chef. Pendant les vingt années d'exil de Victor Hugo, Meurice se chargera des intérêts financiers et littéraires de l'écrivain proscrit. Il adapte pour le théâtre Notre-Dame de Paris, Quatrevingt-treize et bien sûr Les Misérables au Théâtre de la Porte Saint-Martin au printemps 1878 avec dans le rôle de Cosette, la toute jeune Cécile Daubray (1871-1954).

À la mort de Victor Hugo en 1885, Meurice et Vacquerie sont nommés exécuteurs testamentaires. Meurice fonde la Maison de Victor Hugo à Paris en 1902 et s'occupe de l'agencement des recueils posthumes du poète avec l'aide de Gustave Simon et de Cécile Daubray devenue sa secrétaire. Cette dernière est aussi l'auteure de Victor Hugo et ses correspondants paru en 1946 et qui reçu le Prix Albéric Rocheron de l'Académie Française.

Belle provenance.

 

 

 

Paris,Calmann Lévy,1893, 1895.2 volumesIn-8, Relié,146 x 224 mm , 160 x 245 mm,132 et 68 pp.

Reliures à la Bradel de l’époque signées Henry-Joseph Pierson. Pleine percaline aux motifs de floraux, dos lisses, pièces de titre, couvertures conservées.
Frottements des coiffes et coins.

Bio

Victor Hugo

(né le 26 février 1802 à Besançon et mort le 22 mai 1885 à Paris)

Paul Meurice

François Paul Meurice

(Paris : 5 février 18181 – le 11 décembre 1905)

 

Auguste Vacquerie

(Villequier : 19 novembre 1819 ; Paris : 19 février 1895)