Librairie

Lettre autographe à sa femme

1815185 x 240 mm

Lettre autographe à sa femme rédigée le 20 août 1815, trois jours après avoir été nommé pair de France.

Demandez plus d'informations

600 

1 en stock

Description

Lettre autographe à sa femme rédigée le 20 août 1815, trois jours après avoir été nommé pair de France :

Dimanche [20 août 1815]

Enfin, tu es contente : ta lettre apportée par M. De La Touanne était de la folie de Charenton. Il est impossible d’être  plus fêté, plus aimé ici que je ne suis : ils sont désolés que je sois pair, parce qu’ils ne peuvent plus m’élire. Aurais-tu voulu que je fisse des récits dans tous les journaux ? Rien n’est plus facile ; mais on aurait dit sur-le-champ que je me faisais donner des éloges, que j’étais l’auteur de ces articles. Je suis trop haut maintenant pour me servir de tout cela. Si il y avait eu ici un journal dépt, il aurait pu parler ; mais il n’y a que des Affiches. Mon discours paraîtra : je le crois très bien ; alors on parlera aussi de moi. C’st aussi moi qui présenterai la députation du Collège au roi. - Tes idées sur les cabales du ministère n’étaient pas vraies. Il écrivait au contraire ici en ma faveur et me portait de tout son pouvoir ; je voyais toutes les lettres et je suis on ne peut mieux avec le préfet et Charlotte. Tout cela était des visions de ta tête qui fermentait par mon absence. […]
Au nom du [ciel tenons-nous] en là et ne demandons plus rien. Nous réglerons seulement notre ambition de fortune et nous obtiendrons très facilement.
Je t’embrasse. C’est après-demain que commencent les élections. Tu vois que je t’écris exactement. Envoie chercher le tailleur Le Bon, et fais faire mon habit de pair pour que je l’aie en arrivant. Tâche que les fleurs de lys de soient pas trop mesquines.

Déchirure du papier ayant entrainé la disparition d’une demi-ligne et trois mots.

Cette lettre fut publiée dans le Journal des débats, 1er mai 1907.
Chateaubriand, Correspondance générale III 1815-1820, Gallimard, 1982, lettre n°706.
Ancienne collection Jean-Louis Debauve (Tampon)

 

1815.in-4, En feuilles,185 x 240 mm,3 pages.

Un feuillet plié en deux, encore noire. Manques angulaires supérieures droits comblés entrainant la disparition d’une demi-ligne et trois mots.

 

Bio

François-René Chateaubriand

(Auguste), vicomte de Chateaubriand

Né à Saint-Malo le 4 septembre 1768 et mort à Paris le 4 juillet 1848.