Librairie

Deux lettres autographes signées à Armand Lanoux

1955135 x 210 mm et 210 x 267 mm
Demandez plus d'informations

1 300 

1 en stock

Description

Deux lettres autographes signées adressées au poète Armand Lanoux, relatives à son recueil "Le Photographe délirant" (Seghers, 1956) dont il soumet le manuscrit à André Breton à la fin de l'année 1955 et en fera le dédicataire.

Paris le 22 mai 1955,
Cher Armand Lanoux,
"le Photographe délirant", voilà qui est bien joliment troussé. Rien ne nous change mieux que la pseudo-poésie à la mode de 1955, qui rendrait des points à la peinture sous le rapport de la non-figuration ! Qui en excepteriez-vous pour cette dernière période ? Moi : Féminaire, de Robert Droguet, Déchirures, de Joyce Mansour et La Vie aux frontières du poème, de Jean-José Marchand. C’est tout ce que j’ai vu passer sur l’esplanade avant le Photographe…
Si plaisant que ce soit - et leste, cette suite de poèmes, que je suis si touché que vous m'offriez, est d'une perspective mystérieuse, très délicate. Sous l'angle de la réussite, cela me rappelle un peu les "Rhénanes d'automne", mais le timbre est très différent.
Merci, cher Armand Lanoux.
Croyez-moi de tout cœur votre ami
André Breton

Paris le 24 octobre 1956,
Cher Armand Lanoux,
je n'oppose aucune résistance à la publication de cette lettre, naturellement. Tout au plus souhaiterais-je qu'elle commençât ainsi : "Cher Armand Lanoux, " Le Photographe délirant" : rien ne nous change mieux…" etc. (le membre de phrase ainsi biffé n'étant guère supportable qu'en privé, entre nous).
Au musée de Chelles, en ce moment, doivent être exposés un certain nombre de "plombs de Seine", très curieuses figurines dont la plupart auraient été trouvées immergées sous le Pont-au-Change et dont on ne sait à peu près rien. J'ai prêté celles que Wolfgang Paaleen, à son départ pour le Mexique, m'avait laissées en garde. Puisque vous n'avez qu'un pas à faire, il me semble que cela vous intéressera.
Très amicalement à vous
André Breton

Les deux enveloppes autographes expédiées à Chelles depuis la rue Fontaine sont conservées.

Paris,1955-1956.135 x 210 mm et 210 x 267 mm,

Deux feuillets, enveloppes conservées.

Bio

André Breton

(né à Tinchebray dans l’Orne, le 19 février 1896, mort à Paris le 28 septembre 1966)