Librairie

Prospectus et tous écrits suivants

1967

Envoi autographe signé au Dr Chatagnon et 6 lettres signées au sujet de l’Art Brut.

Demandez plus d'informations

1 800 

1 en stock

Description

PREMIERE EDITION COLLECTIVE en partie originale, réunie et présentée par Hubert Damish avec une mise en garde de l'auteur.

Exemplaire du service de presse (poinçon) comportant un envoi autographe signé sur le premier volume :

"au Docteur et à Mademoiselle Chatagnon l'hommage chaleureux et dévoué de Jean Dubuffet"

Ont joint 6 lettres de Jean Dubuffet adressées au Docteur P-A Chatagnon :
3 lettres tapuscrites signées et 3 lettres autographes signées, concernant leur collaboration dans l'étude des oeuvres de patients de son service de psychiatrie.

"Le Touquet, 15 août 1963
Monsieur le Docteur Chatagnon
Hopital de Maison Blanche

Cher Docteur,

Je vous remercie vivement de votre aimable réponse et je me permettrai donc, à mon retour à Paris au début de septembre, de reprendre contact avec vous pour vous demander un rendez-vous en vue de recueillir tous les renseignements que vous pourrez me communiquer sur Madame J.T., auteur des manuscrits et dessins sue lesquels porte mon étude.
Veuillez  bien croire, cher Docteur, à mes sentiments respectueux
Jean Dubuffet."

"Paris, le Ier octobre 1963

Cher Docteur,

Je vous exprime des remerciements pour l'aimable accueil que j'ai trouvé auprès de vous lors de ma visite du 28 septembre.
J'ai été extrêmement intéressé par la collection de dessins coloriés faits par votre malade Mademoiselle Sima Maryse, lesquels entre si parfaitement dans le cadre de nos études sur l'"art brut" et apparaissent comme un cas particulièrement caractéristique des formes de création d'art auxquelles nous nous appliquons. J'espère que vous voudrez accepter de nous aider à constituer une documentation sur ce cas remarquable, et peut-être d'établir à son propos une monographie destinée à nos publications.
Je m'apprête à quitter Paris où je serai de retour à mi-décembre. Je reprendrai contact avec vous à ce moment si vous voulez le permettre.
Je reste très intéressé aussi par ce que vous m'avez dit des broderies sur chutes de draps, faites par une dame auvergnate atteinte d'une psychose paranoïde et dont le nom est Madame Bonamour. Je serais très heureux de voir ces ouvrages à l'occasion d'une visite ultérieure.
Je vous prie de croire, cher Docteur , à mes sentiments les plus respectueux et dévoués.
Jean Dubuffet"

"Paris, le 2 janvier 1964

Cher Docteur,

Maintenant de retour à Paris, je serais désireux, si cela peut se faire sans dérangement pour vous, de voir les broderie sur chutes de drap  faites naguère dans votre service de Maison-Blanche par une dame Auvergnate de nom Mme Bonamour et dont vous m'aviez parlé lors de ma visite de septembre dernier.
Par ailleurs, je serais bien heureux de revoir aussi les dessins coloriés de Mille Simone Marye que vous m'aviez montrés et qui m'ont fort impressionnés. Je voudrais aussi vous demander si vous voudriez bien accepter de faire figurer dans les publications de l'Art Brut que nous préparons, une monographie sur ces travaux de Mlle Simone Marye, accompagnée de reproductions en noirs et en couleurs de ses dessins. JE souhaiterais bien que cette monographie soit rédigée par vous et porte votre signature, si vous voulez bien l'accepter.
Je vous prie de croire, cher Docteur, à mes sentiments respectueux.
Jean Dubuffet"

"Vence, 9 mars 1964

Cher Docteur,
Je suis confus de répondre avec tant de retard à votre gentille lettre du 4 février. Je suis justement vers cette date parti pour Vence, où je suis maintenant depuis plus d'un mois, occupé à exécuter de grande peintures qui m'absorbent si complètement qu'en me laisse aucun loisir, de sorte que me correspondance est demeurée plusieurs fois en souffrance.
Je suis bien content d'apprendre que vous avez commencé à travailler à la monographie sur Simone Marye.
Votre inscription au nombre des membres de notre association a été faite et entérinée par une réunion de notre conseil d'administration au début de février. Nous sommes fort honorés de vous compter parmi nos membres et vous remercions vivement.
Je crois que les travaux de Mme Bonnamour ont été photographiés, ainsi que du reste un bon nombre des dessins de Simone Marye. Je donne donc aujourd'hui de instructions pour que vous soient envoyées des épreuves de ces photographies.
Je serai de retour à Paris vers le 15 avril. Je souhaite que vous veniez une fois visiter notre musée à la rue de Sèvres ; vous y trouverez d'ailleurs à tout moment, même en mon absence, quelqu'un pour vous accueillir car M. Slavko Kopac, s'y tient toute les matinées, et la secrétaire, Mlle Jacqueline Voulez, s'y tient d'autre part toutes les après-midi. C'est seulement les samedi qu'il n'y a personne.
Veuillez croire cher Docteur à mes sentiments de respectueuse sympathie. Jean Dubuffet"

"Le Touquet, 22 septembre 1965

Cher Docteur,
Voilà des bien bonnes nouvelles, qui me font bien plaisir. Je sais très bien par expérience combien des petites études de cette sorte demandent du temps et je vous suis bien reconnaissant d'avoir été si gentil de vous interrompre de vos travaux pour faire cela. Nous allons donc pouvoir faire cette présentation des dessins de Simone Marye dans un de nos prochain fascicules, avec toute l'information requise.
Je viens de passer deux mois au Touquet, où j'ai une maison acec un atelier. Je m'apprête à faire un retour à Paris à la fin de la semaine. Si tôt rentré je me permettrai de vous téléphoner pour que vous me fixiez un moment où je pourrais vous faire une visite sans vous déranger.
Veuillez me croire, cher Docteur, à mes sentiments de respect dévoué.
Jean Dubuffet"

En réponse à l'envoi des présents volumes :

"Cher Docteur
Je suis bien touché des termes si chaleureux de votre lettre à l'égard de mes écrits et je vous en ai vive gratitude. Le pensée que vous en avez fait des lectures à toute voix me frappe vivement, et la sympathie que vous me manifestez m'est des plus précieuse.
Je vous prie de transmettre mes respectueux souvenir à Madame cotre soeur et de croire vous même, cher Docteur, à mes sentiments les plus cordialement dévoués.
Jean Dubuffet"

On joint aussi :

  • une lettre tapuscripte signée de Jacqueline Voulet, sur papier en-tête de la Compagnie de l'Art Brut, concernant l'envoi des photographies des broderie de Mme Bonamour et des dessins de Simone Marye.
  • Le brouillon manuscrit autographe du Dr Chatagnon de la lettre de remerciement après l'envoi des présents volumes, 2 pages in-4 encre bleue et mine de plomb : "Cher Monsieur Dubuffet, Lorsque j'eus le plaisir de faire votre connaissance à propos des productions "d'Art Brut" de Simone Marie, Bonamour etc. J'avais apprécié le grand artiste que cous êtes, votre forte personnalité, vos sentiments délicats et généreux, votre réserve et votre volonté. […] J'étais loin de soupçonner que l'Artiste original et talentueux se doublait d'un authentique humaniste, érudit, poète, pétri de philosophie et à l'âme inquiète et tourmentée à la fois par une imagination féconde et une exquise sensibilité. […] C'est cette personnalité que nous permis de découvrir la lecture - souvent à haute voix - de votre auto-biographie originale en ces deux tomes de lettres pleines d'esprit, de suc et de sel, en belle langue et au vrai goût français […]"

 

Bel ensemble.

Paris,Gallimard,1967.2 volumesIn-8, Broché,543 et 558 pp.

Petite déchirure au quatrième plat d’un volume.

Bio

Jean Dubuffet

(Le Havre, 31 juillet 1901 – Paris, 12 mai 1985)